CONCOURS-PERSONNEL-DIRECTION.FR

Vous accompagne pour préparer le concours de chef d'établissement

Concours personnel de direction: six mois pour réussir

Publié par Jean-Marc ROBIN sur 10 Juin 2015, 09:55am

http://www.conrad.fr/medias/global/ce/6000_6999/6700/6720/6720/672034_BB_01_FB.EPS_1000.jpgPrendre la mesure des changements

Avant de se lancer dans une seconde carrière il faut bien prendre la mesure de ce que cela implique en cas de succès :

-Un mois et demi de vacances en moins. Les établissements ferment autour du 15 juillet et les personnels de direction reprennent généralement autour du 20 août. Vous devrez aussi travailler quelques jours pendant « les petites vacances » soit encore une dizaine de jours de repos sacrifiée !

-Prendre sa place dans une organisation hiérarchisée. En devenant personnel de direction vous acceptez de vous inscrire dans une ligne hiérarchique qui part du ministre, passe par le recteur, l’inspecteur d’académie (IA) et le chef d’établissement.

-Vous allez travailler sous la responsabilité directe du chef d’établissement. C’est lui qui tranche et qui a le dernier mot, vous devrez vous montrer loyal à son égard, surtout si vous ne partagez pas son point de vue. C’est le chef d’établissement qui « divise et distribue le travail », c’est lui qui vous demande de suivre certains « dossiers ou chantiers » et, c’est encore lui qui rédige votre « lettre de mission » ! Certes, il ne vous évalue pas directement mais l’Inspecteur d’Académie (IA) lui demande toujours son avis.

-Votre journée de travail va considérablement s’allonger. En effet, la charge de travail est très importante, vous travaillerez donc tous les jours (sauf le mercredi après-midi en collège…en principe) et l’amplitude horaire avec les conseils de classe et les différentes réunions peut être considérable et passer de 10 h à 11 h par jour (7h30 / 8h -18h / 18h30) à 12 ou 13 h (7h30 - 8h - 20h / 21 h) !

-Vous devenez responsable. Vous ne pourrez plus vous tourner vers autrui pour régler vos problèmes et vous dédouaner, désormais c’est à vous de trouver des solutions en équipe, des solutions concrètes à des problèmes multiples qui concernent la vie de l’établissement.  

Un métier de cadre

Bien sûr, il y a aussi de nombreuses sources de satisfaction et une véritable perspective de carrière s’ouvre désormais devant vous, elle nécessite d’être relativement mobile et de changer de domicile. Il ne faut surtout pas minimiser les changements de posture, d’investissement et d’engagement dans le travail que le métier de chef d’établissement exige. Souvent le travail des personnels de direction est invisible et les professeurs se demandent « Qu’est-ce qu’ils peuvent bien faire toute la journée dans leur bureau ? » mais sans eux « la machine Ecole »,  pour reprendre l’expression de Philippe Meirieu, ne fonctionnerait tout simplement pas: il n’y aurait, par exemple, ni rentrée scolaire  ni d’examens ! Nous vous proposons un planning pour programmer votre travail.

Les six mois qui vous séparent du concours doivent être studieux. Les chefs d’établissement doivent développer au quotidien deux compétences : savoir organiser et savoir se projeter. On dit parfois qu’ils  sont « maîtres des horloges ». La réussite au concours débute par là: programmer son travail et s’y tenir…le plus possible !

Pour télécharger notre dossier "Six mois pour réussir".

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents