CONCOURS-PERSONNEL-DIRECTION.FR

Préparer le concours de chef d'établissement. Des ressources pour le dossier, pour l'épreuve écrite ou pour l'entretien avec le jury.

Faut-il attendre l’an prochain pour passer le concours de personnel de direction ?

Publié par Concours personnel de direction sur 5 Septembre 2019, 10:50am

Faut-il attendre l’an prochain pour passer le concours de personnel de direction ?

Sur l’académie de Toulouse, moins de collègues se sont inscrits à la préparation académique du concours de personnel de direction, la modification des épreuves – avec la suppression de l’écrit – et la perspective de devoir seulement rédiger un Rapport des Acquis de l'Expérience (RAEP) pour l'épreuve d'admissibilité peut l’expliquer. Cette stratégie qui consiste à différer est-elle pertinente ?

Elle peut être pertinente si le candidat estime qu’il a besoin d’une année de plus pour mûrir son projet, faire un bilan de ses compétences et prendre des responsabilités dans son établissement ou son métier alors que cela n’avait jamais été le cas auparavant.

Procrastiner

Elle n’est pas pertinente si on considère que le concours sera plus facile. D’abord, l’an prochain on risque d’enregistrer une hausse des candidatures (ne serait-ce parce qu'à la session 2020 seront inscrits les candidats de l’année N et ceux de l’année N - 1), ensuite parce que l’abaissement de "la barrière à l’entrée" - comme disent les économistes – va générer des candidatures supplémentaires, parfois irréfléchies.

Différer n’est pas recommandé, on ne peut pas placer « la peur de l’échec » au centre de sa décision en oubliant qu’on apprend toujours de ses échecs et qu’il faut parfois un peu de temps pour faire les réglages qui s’imposent. En fait, être candidat c’est rentrer dans un processus de formation et d’auto-formation, de développement professionnel qui est indispensable à toute évolution de carrière. Cette mutation, vous ne devez pas la repousser, on ne devient pas perdir jour au lendemain car il faut acquérir une nouvelle culture professionnelle, une nouvelle posture et apprendre à porter sur l’Ecole un autre regard, plus macro et plus réflexif.

Paradoxalement, si la baisse enregistrée sur Toulouse se confirme dans la toute la France, c’est cette année qu’il faut s’inscrire : la sélection sera moins sévère si le nombre de postes offert au concours se maintient et vous profiterez dans les académies d’un meilleur encadrement. Quel que soit votre choix, il y a une chose essentielle qu’on ne doit pas reculer : lire, s’investir dans son métier et apprendre à écrire des projets, des compte-rendus, des courriers, ce que nous appelons des « écrits professionnels ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents