CONCOURS-PERSONNEL-DIRECTION.FR

Vous accompagne pour préparer le concours de chef d'établissement

Après l'écrit du concours, il faut préparer l'oral...

Publié par Concours personnel de direction sur 16 Février 2017, 00:23am

Après l'écrit du concours, il faut préparer l'oral...

Après l’écrit…

Vous avez décompressé; l’écrit est désormais derrière vous avec des regrets, des satisfactions, des doutes. N’y pensez plus. Sauf si vous n’avez pas réussi à boucler la commande, sauf si vous êtes réellement convaincu(e) que vous êtes passé(e) à côté du sujet, il faut désormais préparer l’oral.

L’oral n’est pas une épreuve académique mais bel et bien une forme d’entretien d’embauche. Votre parcours professionnel, votre personnalité, votre attitude vont prendre une importance redoutable. Bien sûr, le jury va tester vos connaissances sur le système éducatif ou votre capacité à raisonner en vous confrontant à des situations professionnelles ou à des situations-problèmes, mais c’est bien VOUS qui allez devenir le cœur du sujet. Peut-on lui faire confiance pour représenter l’Institution ? Est-elle ou est-il capable de l’incarner auprès des élèves, des parents ou des partenaires ? A-t-il des aptitudes pour exercer une forme de leadership ? Sera-t-il capable d’entraîner les équipes ? Sera-t-il écouté quand il s’adressera aux professeurs et leur proposera un diagnostic et des « pistes d’action » ? A-t-il la fibre d’un pédagogue ? Est-il porteur des valeurs de l’Ecole ?

Savoir incarner

Regardons autour de nous. Quand les chefs d’établissement ne sont ni des pédagogues ni des humanistes quelle légitimité ont-ils vis-à-vis des équipes enseignantes ? Les professeurs – même s’ils méfient toujours de la Direction – ont besoin de se reconnaître dans le principal ou le proviseur car il  représente l'établissement. Le chef d’établissement doit avoir une « certaine épaisseur », elle peut être conférée par le talent oratoire, par la qualité de sa réflexion pédagogique, par la capacité à fédérer, par la capacité à entreprendre, etc. Si en collège ou en lycée professionnel, les équipes aiment bien le profil du protecteur et s’accommode d’un management « paternaliste », en lycée général les professeurs – plus qualifiés et plus enclins à défendre leur autonomie – sont attentifs aux qualités « intellectuelles » et à la capacité à débattre, à fédérer et à « manager » des équipes différentes dans la justice.

Des personnalités différentes

De ce constat découle la conclusion que le système a besoin de personnalités « différentes »; elle a besoin d’intellectuels et de pédagogues, elle a besoin de « père de famille » et de « managers », elle a besoin de « bulldozers » et de « personnalités rassurantes ». Mais, l’Ecole a besoin avant tout de cadres passionnés par l’Ecole, convaincus que la solution se trouve au plus des élèves, elle a besoin de professionnels capables de s’engager pleinement dans leur métier, de bosseurs en somme. Tout l’art de la gestion des ressources humaines sera d’ajuster au mieux les profils d’établissements, ses besoins, sa culture et les talents. Si pour le candidat l’oral est une « épreuve », pour le jury c'est une épreuve également car il ne s’agit pas de se tromper et de recruter des candidats trop lisses, trop creux, trop peu passionnés par l’Ecole !

Pour le candidat, la question est donc simple : quel est mon profil ? quelles qualités je peux mettre en avant dans l’entretien… et dans mon dossier de candidature….

Lire aussi deux autres billets: L'oral. Quatre types de question. et Préparer l'oral du concours

Pour aller plus loin:

Professeurs et chefs d'établissement. Dans les coulisses d'un relation professionnelle, Jean-Marc Robin, 2014.

La Gestion des Ressources Humaines de proximité, Administration et Education, 2013

Sociologie des chefs d'établissement. Les managers de la République, Anne Barrère, 2006, 

 

Commenter cet article

Couronné D. 02/03/2017 23:17

Merci pour les articles que vous prenez le temps de rédiger. Ils sont une source intéressante de réflexion et sont incontestablement utiles dans une préparation. Néanmoins, je dois vous dire que j'ai du mal à comprendre le terme "plus qualifiés" pour désigner les professeurs de lycée par rapport aux professeurs de collège ou de lycée professionnel.

Concours personnel de direction 03/03/2017 14:03

C'est un constat car il y a plus agrégés en lycée.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents