CONCOURS-PERSONNEL-DIRECTION.FR

Préparer le concours de chef d'établissement. Des ressources pour le dossier, pour l'épreuve écrite ou pour l'entretien avec le jury.

Entretien avec Claude Picano, directeur du cabinet Educadre

Publié par Concours personnel de direction sur 11 Août 2019, 09:17am

Entretien avec Claude Picano, directeur du cabinet Educadre

Claude Picano, fondateur et directeur du Cabinet Educadre, a accepté de répondre à plusieurs questions.

 

Pourquoi créer Educadre alors que le CNED et les académies proposent une offre de formation de qualité ?

Pour compléter l’offre institutionnelle en proposant un accompagnement exclusivement personnalisé des candidats, que l’État n’a pas vocation à financer. D’autant que certains d’entre eux, notamment lorsqu’ils exercent à l’étranger, ne peuvent pas bénéficier d’une formation académique.

 

Vous avez décidé d'étoffer votre équipe, pourquoi ce choix ?

Éducadre n’est pas un organisme de formation mais une équipe de personnels d’encadrement honoraires (ex IGEN, IA IPR ou PerDir) qui ont le statut de consultants pour le groupe ITG. Ils suivent chacun un nombre limité de personnes afin de préserver la qualité de l’accompagnement. L’augmentation de la demande justifie donc le recours à d’autres collègues, toujours de très haut niveau, tout en veillant à féminiser (enfin !) l’équipe quatre ans après sa création.

 

Quelles sont les motivations des experts d'Educadre ? Les valeurs du privé sont-elles conciliables avec les valeurs du service public qu'on a défendues durant sa carrière professionnelle ?

Leurs motivations sont dictées par le désir de mettre leur expérience au service des futurs cadres. La fin de la position d ‘activité ne les a pas éloignés des valeurs de l’Ecole : la participation financière des candidats revient majoritairement vers l’Etat et les organismes sociaux (TVA et charges sociales). Le choix s’est naturellement porté sur un tarif forfaitaire qui ne comptabilise pas précisément les heures (nombreuses…) en tandem présentiel ou distanciel. Les valeurs du service public demeurent le fondement de l’acculturation aux métiers de l’encadrement que nous nous efforçons de diffuser.

 

Les épreuves actuelles du concours sont-elles pertinentes ? Des évolutions sont-elles souhaitables ? Par exemple, le jury observe que les candidats manquent souvent de culture générale sur l'école, les systèmes éducatifs étrangers ou encore en sociologie ou économie de l'éducation.

Ces épreuves sont relativement bien adaptées au profil recherché : un Personnel de Direction doit pouvoir identifier rapidement les éléments essentiels d’une situation et construire des stratégies efficaces. Les sujets proposés, comme les questions posées à l’oral, correspondent à cette préoccupation. Nonobstant, s’agissant de l’épreuve d’admissibilité sur table (survivance de « l’ancien monde » pour ce concours exclusivement), il est clair que la seule correction de copies anonymes ne discrimine pas forcément les concurrents qui ont le profil le plus adapté. Notre équipe, qui prépare aux concours d’IA IPR et d’IEN, s’interroge inévitablement sur l’adaptabilité d’une démarche de type RAEP pour le recrutement des futurs PerDir.

 

Quel est le profil idéal du candidat ? Qu'attendez-vous des collègues qui vous contactent ?

C’est celui qui a été façonné par une personnalité lucide et généreuse. Le chef d’Établissement du 21ème siècle doit gérer l’incertitude et la complexité avec confiance et bienveillance : ne rien lâcher sur les valeurs d’abord. Les candidats qui contactent Educadre sont accueillis dans cet esprit, et certaines propensions très marginales à accéder au pouvoir du chef en soi et pour soi sont progressivement retravaillées dans cette perspective.

 

 

Nb : nous avons sollicité aussi le CNED pour répondre à quelques questions.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents