CONCOURS-PERSONNEL-DIRECTION.FR

Vous accompagne pour préparer le concours de chef d'établissement

Oser le bien-être au collège. Editions Le Coudrier

Publié par Jean-Marc ROBIN sur 22 Juin 2016, 19:40pm

Oser le bien-être au collège. Editions Le Coudrier

La notion de bien-être est plus englobante que celle de climat scolaire

Un principal, Christian GARCIA, et une inspectrice pédagogique régionale, Caroline VELTCHEFF, proposent « un livre outil » pour agir sur le bien-être en collège. Cet ouvrage, très pédagogique, se décompose en deux parties : dans un premier chapitre quatre projets différents pour améliorer le climat scolaire et le vivre-ensemble sont exposés et décrits de façon détaillée, dans une seconde partie, les auteurs précisent les notions, explicitent la démarche de projet et font des recommandations.

Oser le bien-être au collège s’inscrit la volonté de notre ministère de construire une Ecole bienveillante. La qualité des relations entre les élèves ou entre les différents membres de la communauté scolaire entre eux (élèves, professeurs, équipe de vie scolaire, direction, parents, …) retentit en effet de façon favorable sur les apprentissages. Du reste, engager un établissement dans une véritable politique du bien-être de tous, c’est se donner comme objectif de cultiver les valeurs de l’Ecole : le respect et la fraternité. Les auteurs plaident pour une approche systémique qui vise l’accueil des élèves et des nouveaux personnels, les relations avec les parents, le cadre scolaire, le respect du règlement intérieur, la gestion des conflits, la constitution des classes ou la communication. Ils identifient le bien-être physique, m>le bien-être relationnel, le bien-être psychologique et le bien-être-pédagogique. Les expériences des quatre collèges témoignent que la mobilisation des équipes permet d’obtenir des résultats concrets et mesurables. Les lecteurs familiers de la vie des établissements scolaires apprécieront à la fois la réalité des situations et la sincérité des propos : les projets décrits ne sont pas proposés comme des exemples à répliquer et les difficultés rencontrées ne sont pas passées sous silence.

Améliorer le bien-être exige non seulement une méthodologie - qui exige un diagnostic outillé par des enquêtes qualitatives et quantitatives, une formation des acteurs et une communication transparente – mais aussi de se fixer un horizon de plusieurs années. Les progrès sont enregistrés « pas à pas », ils supposent des actions correctrices et un engagement dans la durée. Si le chef d’établissement n’est pas toujours l’initiateur de la démarche - elle peut être initiée par un conseiller principal d’éducation ou les membres du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté - , son rôle est toutefois fondamental car c’est lui qui « autorise » et valorise les actions en les plaçant, par exemple, au cœur du projet d’établissement. Mais améliorer le bien-être au collège se heurte à un véritable écueil « la faiblesse du bagage culturel et professionnel du monde de l’éducation », les acteurs ne disposent pas ou trop peu des compétences et des savoir-faire nécessaires pour agir.

Cet ouvrage, clair et documenté, destiné à un public large (conseiller principal d'éducation, professeurs, équipes de direction, représentants des parents d’élèves, …) devrait trouver toute sa place dans la formation continue des principaux de collège et dans la préparation des candidats au concours de chef d’établissement. La description des problématiques de quatre collèges différents est précieuse, elle peut inspirer « de bonnes pratiques ». Le sociologue Norbert Alter le souligne : l’innovation s’appuie sur nos bonnes idées et celles des autres, elle est aussi le produit de l’intelligence collective et s’alimente de « l’action ordinaire » des individus. Oser le bien-être au collège s’inscrit parfaitement dans cette philosophie. L'ouvrage est disponible au format E-Book et papier. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents