CONCOURS-PERSONNEL-DIRECTION.FR

Vous accompagne pour préparer le concours de chef d'établissement

Epreuve écrite du concours de personnels de direction. Rétrospective.

Publié par Jean-Marc ROBIN sur 28 Décembre 2015, 00:00am

Epreuve écrite du concours de personnels de direction. Rétrospective.

L’autorité des chefs d’établissement découle de la capacité à argumenter, à proposer un diagnostic et un plan d’action crédible et audacieux.

Le 20 janvier 2016, dans moins d'un mois, l'épreuve écrite aura lieu, une petite rétrospective s'impose. La lecture des énoncés des six derniers sujets du concours de personnel de direction permet d’établir plusieurs constats. Depuis 2013, la taille du dossier documentaire diminue : 17 pages en 2015 contre 22 pages en 2013 ou 21 en 2011. Cinq fois sur six, le candidat devait s’identifier à un proviseur et une seule fois à un principal. Les rédacteurs des deux derniers sujets ont proposé de se placer dans la situation la plus conforme à un début de carrière, celle d’adjoint. Le lycée polyvalent a été préféré au lycée professionnel. Les thèmes retenus ont un lien étroit avec l’actualité de l’éducation. A la dernière session, en 2015, les candidats devaient élaborer « un plan stratégique pour développer le numérique ». En 2013, ils devaient se pencher sur « le parcours de l’élève et la prévention du décrochage », en 2012 il fallait exposer « un plan d’action pour prévenir le harcèlement ». Enfin, en 2011, il s’agissait de mettre en œuvre « une politique éducative de sécurité » et, en 2010, de transformer un internat en « internat de l’excellence ». La nature des écrits exigée varie peu : une présentation sous forme d’une ou de trois / quatre diapositives associées à un argumentaire de deux pages, une note ou un courrier. Les destinataires sont, le plus souvent, les équipes pédagogiques, la hiérarchie (chef d’établissement pour l’adjoint, DASEN ou recteur) ou les représentants des parents. Le dossier documentaire mixte systématiquement des indicateurs de résultats, des données sur les élèves (sociologie ou niveau scolaire), des circulaires issues du bulletin officiel, des discours (du Président ou du ministre) et parfois des articles de chercheurs ou de l’inspection générale.

Traces écrites

La lecture du site du Ministère s’impose, les sujets proposés concernent l’actualité et les priorités ministérielles. Des extraits de la circulaire de rentrée sont d’ailleurs souvent inclus dans le dossier documentaire. Le diaporama et l’argumentaire tendent à être privilégiés car ce sont des outils mobilisés par les personnels de direction pour animer les réunions et la réflexion des équipes. L’autorité des chefs d’établissement découle de la capacité à argumenter et à proposer un diagnostic et un plan d’action crédible et audacieux. Les candidats doivent articuler leurs propositions avec le contrat d’objectifs de l’établissement, parfois le projet académique et, biensûr, avec les priorités ministérielles. La note est le mode de communication privilégié avec la hiérarchie (directeur des services académiques ou recteur) et le courrier la forme usuelle de communication externe pour répondre, par exemple, aux interpellations des parents d’élèves. Mais les candidats doivent aussi élaborer d’autres documents sous la forme de schémas ou de supports ayant vocation à être publiés sur l’espace numérique de travail (ENT). Les sujets expriment l’exigence d’une « communication professionnelle ». Une bonne façon de se préparer consiste à collecter et analyser les différentes traces écrites ou supports numériques produits par les établissements scolaires. Savoir rédiger en temps limité un argumentaire (diagnostic et plan d’action) est une exigence, les collègues inscrits aux préparations académiques ou au CNED disposent d’un véritable atout. Les candidats individuels peuvent s’entraîner à partir des derniers sujets ou d'études de cas, nous avons publié une sur la violence au collège et une autre sur le décrochage scolaire en lycée.

Collège ou lycée ?

Au petit jeu des thèmes possibles, on peut évoquer : la réforme du collège et la mise en place des EPI ou de l’accompagnement personnalisé, la promotion de la démocratie lycéenne et des valeurs de la République (notamment la laïcité), la lutte contre le décrochage, le climat scolaire ou encore le renforcement des liens le long de la chaîne éducative : écoles / collèges, collèges / lycées ou lycées / enseignement supérieur. A ne pas négliger, la Ministre y attache de l’importance, la place et le rôle des parents dans l’Ecole. Avec la réforme du collège on pourrait attendre que le sujet place le candidat « dans la peau » d’un principal mais les concepteurs du sujet peuvent choisir le contre-pied et proposer des problématiques « moins attendues » comme la fusion de deux établissements : lycée général et lycée professionnel. Le rapport de l’Inspection Générale de juillet 2015 a mis en effet en lumière que les lycées polyvalents (LPO) et les ruptures dans l’histoire d’un établissement scolaire peuvent fabriquer de la valeur ajoutée positive. La lecture « stylo à la main » de ce rapport est indispensable.

Page concours: sujets des 6 dernières années

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents